Les heureux gagnants de Mister Occitanie 2018

La salle de spectacle Agora du Crès à Montpellier a accueilli ce samedi 10 novembre 2018, les élections Mister France région Occitanie.

Dix-sept beaux jeunes hommes ont, pendant deux heures, tout donné pour tenter de remporter l’écharpe face à un public déchaîné. L’ambiance était très vivante : des spectacles de danses très diverses se sont intercalés entre les défilés ; on a alors voyagé entre l’Egypte, l’Afrique et même au cœur des cabarets des années 50 avec les danseuses et les garçons qui participaient (en partie) aux spectacles avec les tenues traditionnelles.

La particularité de cette élection est que le public a participé aux votes grâce à une grille à cocher. Problème, car à l’annonce des gagnants (Mister Occitanie, mais aussi Prix de l’élégance et de la photographie), rien n’a été explicité clairement concernant la part pris en compte par le jury des votes du public et de plus, aucun chiffre n’a été dévoilé.

Aussi, aucun membre du jury ne s’est exprimé concernant la justification de leurs choix et enfin, un des représentants officiels de l’élection Mister France s’est exprimé « surpris des choix » au micro: surprenant!

On gardera tout de même un bon souvenir de cette soirée chaleureuse et sommes heureux pour Samuel Pyrdziak le Mister Cévennes, car il remporte désormais l’écharpe de Mister Occitanie 2018.

 

Midi libre, édition du 9 août 2018 “Enki Roussel élu Mister France Languedoc 2018”

 

Enki Roussel témoigne pour vous:

“- Quelle est l’ambiance derrière les rideaux

– Il n’y a pas de chamaillerie, l’ambiance est conviviale, même amicale, nous menons chacun de
notre coté notre propre combat.

– Comment s’est organisée la préparation du show

– Nous avons eu un weekend de préparation entier, la semaine avant l’élection; puis une après-midi le jour J pour préparer les chorégraphies avec et sans les danseuses. Je n’ai pas trouvé ça dur mais j’vais la volonté de rester soi-même car c’est ce qui avait fonctionné jusqu’a présent. (élu Mister Languedoc-Roussillon en août 2018)

– L’épreuve de présentation orale est-elle si redoutée par les candidats?

– C’est sans doute celle que j’appréhendais le plus: j’avais peur de répéter la même choses que mes collègues, je voulais vraiment me démarquer, tout en restant humble, poli et courtois; et en essayant de dégager un minimum de prestance et de facilité à l’oral »

– Qu’est ce que l’expérience Mister France t’a apporté dans ta vie personnelle aujourd’hui ?

– À terme j’aimerais me lancer dans le mannequinat, l’expérience Mister France était donc pour moi une façon de me faire remarquer car ce type de compétitions apporte énormément de contacts et d’opportunités; j’ai également appris à gérer mon stress et à parler face à un jury et public aguerri.

– Quel est l’atout principal selon toi pour ce type de compétition?

– Je dirais qu’il faut avoir confiance en soi mais ne pas être sur de soi; effectivement, je pense qu’il est important de rester humble dans toutes situations car c’est souvent ça qui fait défaut. De plus, le cariste et la prestance sont élémentaires selon moi, tout comme la corpulence physique, la musculation.. »

A propos de l'auteur

Moi c'est Nina Santi, 18 ans, étudiante en première année à l'ESJ avec une licence en communication en parallèle à l'université Paul Valéry (34). J’ai cette envie d’aller à la rencontre des autres, d’observer, de comprendre, et de témoigner; ainsi transmettre de l’information engagé et de qualité au reste du monde. Faire partie de l'aventure "What's Up Montpellier" est une super opportunité de me réaliser, d'apprendre et de m'améliorer chaque fois un peu plus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.