On dit que voyager forme la jeunesse, alors laissez-moi vous dire que Cindy Françoise est bien formée pour ses 21 ans. Et pour cause, cette étudiante en classe préparatoire Littéraire n’a reçu que des réponses négatives pour la plupart des écoles de commerce qu’elle convoitait. Mais cela n’arrête pas là, la jeune fille, remplie d’audace, a décidé d’entreprendre un Tour de France des écoles de commerce. Faute de moyens et pour pimenter le tout, elle ne se déplacera qu’en auto-stop !

 

Cindy a 10 jours pour parcourir pas loin de 3 200 km et a toujours su se débrouiller pour arriver à temps aux oraux de chaque école de commerce afin de défendre son dossier et prouver ses qualités dentrepreneuriat et de leadership. Plus qu’un défi lancé à elle-même, cette épopée est une véritable vitrine à son originalité et à sa motivation et elle l’a bien compris n’hésitant pas à franchir les portes de plusieurs rédactions pour donner de la visibilité à son initiative.

Crédits photo : https://www.instagram.com/tour_de_france_non_admissible/

Le 22 juin, elle s’élance de sa région natale, la Normandie, pour parcourir de nombreuses villes comme : Nantes, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Grenoble… Le 5 Juillet dernier, alors que certain d’entre nous avaient leurs pieds dans le sable chaud de Carnon ou sirotaient leurs bières fraîches dans le vieux quartier de St Rock, Cindy était sur Montpellier pour défense sa candidature. Malheureusement, elle venait d’apprendre qu’il était impossible de la part des écoles de commerce de prendre une décision sur son admission, la tâche incombe au ministère de l’Education nationale. Petit drapeau de la Normandie accroché sur son sac et manuel du programme de l’année prochaine généreusement offert par la Montpellier Business School, la terrible nouvelle n’accable pas les plans de notre jeune voyageuse qui pris la décision de finir sa grande aventure à travers la France. *

Un voyage qui fut une inspiration pour trouver d’autres passerelles et ainsi atteindre son objectif. C’est une leçon de vie importante qui nous est présentée : face à l’échec d’un projet, rebondir et continuer à avancer sont les meilleures choses à faire.

Son odyssée s’est terminé bredouille le 11 juillet à Lille. 10 jours d’escapade, de rencontres et de souvenirs « pour prendre en main mon avenir contre l’arbitraire que représente un concours ».

Comme dit le dicton : ce qui compte ce n’est pas l’endroit où on va mais comment on y va. Une histoire enrichissante qui fait cogiter sur les choix de notre avenir.

Il est possible de revivre son incroyable épopée grâce à son compte Instagram @tour_de_france_non_admissible.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.