Le synopsis de « 13 Reasons Why » est plutôt sombre : Clay Jensen, dix-sept ans, voit sa vie basculer lorsqu’il reçoit une boite contenant treize cassettes de la part d’une de ses amies, Hannah Baker, qui a mis fin à ses jours quelques temps plus tôt.

Une énième série Netflix comme les autres ?

C’est aussi ce que je me suis dis. Mais j’ai quand même regardé un épisode. Puis deux, puis trois … Jusqu’à dévorer toute la première saison, soit 13 épisodes, en trois jours. C’est chronophage, certes, mais l’emprise est si forte qu’il est difficile de s’arrêter une fois la série commencée. Attention, le sujet grave amène par conséquent certaines scènes pouvant heurter les plus sensibles d’entre nous.

Crédit : http://www.allocine.fr

Pourquoi c’est accrocheur ?

Dès le début de la série, on sait comment finit la saison. Ce qui est intéressant, c’est de comprendre comment on en arrive là. Alors on fait des pronostics, on se fait des idées, ou même des paris avec les amis adeptes de Netflix … Et presque rien n’est vrai. A travers de nombreux retours en arrière, on découvre l’intrigue petit à petit. Netflix nous régale encore une fois d’une série pleine de rebondissements.

Crédit : http://www.allocine.fr

Une série aussi pédagogique

Le sujet abordé est grave, sombre. Très à la mode aux Etats-Unis, le « bullying » ou harcèlement scolaire n’est pourtant pas toujours reconnu par les élèves eux-mêmes. A travers des personnages aux caractères très différents, « 13 Reasons Why » montre comment un acte vu comme « amusant » par un élève peut en blesser un autre. Une série qui fait réfléchir quant à nos actes et à ceux des autres.

Laisser un commentaire