Lyon accueille Marseille dans un choc du milieu de tableau, respectivement neuf et huitième du championnat. Les deux olympiques se devaient de gagner pour ne pas voir la troisième place s’éloigner.

Le match :

La première mi-temps est animée et l’entame de match en faveur des marseillais, sur un corner, Rolando se défait de Samuel UMTITI et envoie le ballon vers Sergi DARDER qui sauve le ballon sur la ligne puis dégage son camp.

Le milieu marseillais a du mal à s’organiser en l’absence de son patron Lassana DIARRA, forfait de dernière minute suite à une douleur aux adducteurs ressentie en fin de matinée. De l’autre côté ce n’est pas beaucoup mieux, GRENIER et DARDER enchaînent les erreurs de placement, les fautes et les mauvaises passes. Aucune équipe ne prend le dessus ce qui rend le match plutôt agréable avec beaucoup d’espaces au milieu de terrain.

Georges-Kevin NKOUDOU se distingue particulièrement sur son côté gauche et force Anthony Lopes à se détendre pour maintenir ses cages inviolées (17’).

La 26e minute marque le début de la démonstration MANDANDA auteur d’un match de haut vol. Après une combinaison lyonnaise à l’entrée de la surface adverse, LACAZETTE est lancé en profondeur et aurait pu ouvrir le score si l’immense MANDANDA ne s’était pas jeté dans ses pieds avec une rapidité déconcertante. Dans la continuité de l’action, l’OM se projette en contre et c’est au tour de l’attaquant de pointe marseillais de s’illustrer mais sa frappe est repoussée par le poteau.

Mandanda OL_OM

Steve Mandanda à dégouté les attaquants lyonnais ce soir – S.GUIOCHON

MANDANDA sera une nouvelle fois décisif à dix minutes de la pause en repoussant la frappe soudaine de Rachid GHEZZAL. Rien à faire l’OL se heurte à un mur et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge.

L’entame de deuxième période est perturbée par les supporters lyonnais qui envoient des boulettes de papier en direction de Steve MANDANDA forçant Monsieur GAUTHIER à interrompre la partie pendant deux minutes.

Les deux équipes se rendent coup pour coup, Jeremy Morel aurait même dû écoper d’un carton rouge à la suite d’un tacle trop appuyé sur Bouna SARR, il s’en sortira avec un simple avertissement.

A l’heure de jeu, Marseille subis les assauts lyonnais, VALBUENA réceptionne un ballon à l’entrée de la surface de réparation et déclenche une frappe sur-puissante qui prend la direction de la lucarne opposée, le stade est sur le point d’exploser mais Steve MANDANDA s’arrache pour dévier la balle en corner et réalise un arrêt de grande classe. Il sauvera à nouveau son équipe sur le corner qui suit en stoppant la balle sur la ligne de but.

Marseille pense réaliser le hold-up quand, une minute après le double arrêt de MANDANDA, Bouna SARR centre en direction de BATSHUAYI qui remise intelligemment vers CABELLA, ce dernier ne se pose pas de question et trompe Anthony Lopes, 1-0.

Cabella OL_OM

Cabella donne l’avantage à l’OM – AFP

Changements de tactique

Bruno GENESIO décide de changer son organisation tactique et fait rentrer successivement Aldo KALULU et Corentin TOLISSO à la place de GRENIER et DARDER. Le milieu lyonnais pas d’une pointe basse à une pointe haute afin d’apporter plus de soutien à LACAZETTE, trop peu servi jusqu’alors.

MICHEL, le coach marseillais s’adapte et décide de fermer la boutique en remplaçant SARR par Lucas Silva.

La polémique

La 78e minute marque le tournant du match. En effet, à la suite d’une action anodine proche du milieu de terrain, monsieur GAUTHIER, peu inspiré ce soir, pense voir MANQUILLO s’emmener le ballon à l’aide de la main. La faute ne paraissait pas évidente du fait que le latéral marseillais avait contrôlé le ballon de la poitrine, il récolte par la même occasion un carton jaune.

Mathieu VALBUENA positionne le ballon et adresse un centre en direction de TOLISSO, délaissé par ISLA, le milieu de terrain fraîchement entré ajuste MANDANDA du plat du pied et remet les deux équipes à égalité, 1-1. Notons la très mauvaise performance du trio arbitral ce soir qui a multiplié les erreurs, non sans conséquences.

Tolisso OL_OM

Les lyonnais célèbrent l’égalisation avec leurs supporters – R.MOUILLAUD

Bis-repetita

Comme dimanche dernier, l’OL domine son match avec plus de 66% de possession de balle sur la totalité du match. Les Gones pèchent dans la finition à l’image de son buteur, Alexandre LACAZETTE qui, s’il n’améliore pas ses performances risque de jouer l’Euro 2016 à la PlayStation comme dirait l’autre.

Les Rhodaniens poussent mais MANDANDA est toujours là, pas moyen pour les locaux d’emporter leur deuxième match au Stade des Lumières qui aura néanmoins été le théâtre d’un spectacle fort agréable.

Les deux équipes se séparent sur un match nul qui n’arrange personne et voient la troisième place s’éloigner à plus de six longueurs. Marseille reste invaincu lors de ses neuf derniers matchs en déplacement, la dernière fois était face au PSG le 4 octobre 2015 (2-1).

___________

La composition de l’OL : Lopes – Jallet, Yanga-Mbiwa, Umtiti, Morel – Grenier (Kalulu, 67’), Gonalons (cap.), Darder (Tolisso, 67’) – Ghezzal (Cornet, 85’), Lacazette, Valbuena.

La composition de l’OM : Mandanda (cap.) – Dja Djédjé, Rolando, Nkoulou, Manquillo – Isla, Romao – Sarr (Lucas Silva, 73’), Cabella (Zambo Anguissa, 85’), Nkoudou (De Ceglie, 90’) – Batshuayi.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire