Le temps passe vite, à une allure folle… Nous voici en 2016, prêts à entamer une nouvelle année et de nouveaux matins.

Ce matin, je me suis levée, et j’ai pensé à vous.

J’ai pensé à ceux qui se sont levés avec la gueule de bois, à ceux qui sont loin de leurs proches, à ceux qui mangent des chocolats avec leur famille, à ceux qui rient comme des enfants innocents, à ceux qui pleurent, à ceux qui aiment quelqu’un éperdument, à ceux qui attendent leur tour, à ceux qui ont souhaité la bonne année à leurs proches chez eux ou au cimetière, à ceux qui sont seuls.

J’ai pensé à la publicité montrant un vieil homme seul à Noël qui a du simuler ses propres obsèques pour réunir sa famille chez lui  (https://www.youtube.com/watch?v=s_0S2Ft1IlI), et je me suis levée avec un pincement au cœur, parce que ces gens-là existent.

Oui, j’ai pensé à ces personnes qui sont seules durant les fêtes, au sens propre ou au sens figuré.
Ce vieil homme qui a perdu sa femme et qui passera désormais les fêtes seul, cette jeune fille qui ne pourra plus souhaiter une bonne année à ses parents car ils sont décédés depuis trop longtemps, ce jeune homme qui a trouvé un travail loin des siens, cette autre dame qui est atteinte de la maladie d’Alzheimer et qui ne souvient plus en quelle année nous sommes, ce jeune homme qui vient de perdre son travail et qui a une famille à nourrir, cette demoiselle qui a le coeur brisé d’avoir trop aimé, cet adulte perdu dans la rue qui demande un ou deux euros pour survivre, ce bébé qui ne connaîtra jamais son père, ce garçon qui vient d’entamer sa deuxième chimio, cette fille qui a peur de vivre.

A tous ceux qui se sentent seuls, ne perdez jamais espoir.

Car s’il y a bien une chose qu’on m’a apprise, c’est que vous pouvez être ce que vous voulez être.
Savez-vous vraiment ce que vous voulez être ? Un chanteur reconnu, un être aimant, une personne forte, une fleuriste, un aventurier, un homme heureux ?

Qui voulez-vous être ?

C’est pourtant simple, parfois même dérisoire, mais tellement important. Quand j’étais petite, je voulais être chanteuse. J’ai vite compris que ma carrière serait compromise par ma voix horrible, et alors ? Je voulais être chanteuse, et j’étais heureuse. Parce que je voulais être quelqu’un.

Qui que vous soyez, qui que voulez être, faites-le. Demandez-vous qui vous voulez être. Demandez-vous qui vous êtes. Vous êtes quelqu’un, tout simplement.

Qui êtes-vous ?

2015 nous a laissé un arrière-goût d’amertume avec bien des déboires en France. Notre patrie a tremblée, trop de fois, mais elle s’est relevée, et se relèvera toujours.

2016, inscrit à l’envers, représente le terme « Joie ». Sera-t-il davantage propice à la paix et l’espoir? Je l’espère sincèrement, pour tous ceux qui sont seuls, pour tous ceux qui se sont relevés, pour tous ceux qui sont là.

Je me joins ainsi à vous pour vous souhaiter mes meilleurs vœux en cette nouvelle année, et espère que vous trouverez le bonheur que vous cherchez.

Ne perdez jamais de vue vos rêves, aimez-vous, souriez aux inconnus, offrez des fleurs, soyez qui vous voulez être. N’ayez pas peur de vivre.

N’oubliez pas : l’espoir n’est jamais perdu…

IMG_4161

Crédit : David Hermans

Laisser un commentaire