Vous êtes chez vous, vous regardez par la fenêtre et ce que vous voyez est un temps gris, froid et pluvieux, super journée en perceptive (ironie)!  Mais avec le casque de réalité virtuelle vous pouvez vous retrouver sur une plage en Martinique ou dans une forêt proche d’un petit ruisseau! 

« Mais qu’est ce que c’est ? et comment c’est possible? est ce que c’est dangereux? combien ça coûte ? » … Nous allons  répondre à ces questions dans cet article!

Le casque de réalité virtuelle est un appareil qui se place au niveau des yeux, et qui répond sous plusieurs marques : Playstation VR, HTC Vive… et la plus connue Occulus Rift. Comme ils ne sont pas encore vraiment commercialisés, les prix de ces appareils varient selon la marque allant de 100 à 400 dollars. Il ne faut pas confondre réalité virtuelle, ce dont nous allons parler, avec la réalité augmentée (RA pour les intimes). Cette dernière rajoute un ou plusieurs éléments virtuels dans la réalité comme les Google glass, ou encore la Nintendo 3DS, voici un exemple de chaque:

Le casque de réalité virtuelle permet une simulation interactive en temps réel, c’est une technique qui permet de projeter une personne dans un univers ou un environnement sensoriel synthétique à l’aide d’images, de son, et parfois même selon le matériel, de sensations tactiles, ce qui permet à la personne d’évoluer tout en donnant l’impression d’une immersion dans un autre monde.

« Quel progrès de la technologie! » me direz-vous, en fait non! Le concept a au moins soixante ans : dès 1955, Morton Heilig imagina une borne avec un écran et un mécanisme qui diffuse de l’air et des arômes. Il y a eu après ça d’autres essais commerciaux sur la réalité virtuelle qui ont finalement échoués.

En plus, dîtes-vous bien qu’il est possible de réaliser soi-même, à l’heure actuelle, ce casque pour un faible coût ! Comment je sais ça ? J’en ai créé un !… « Woaw Alexandre tu es trop  fort et super intelligent ! … et vraiment beau! » Bon…pour commencer, calme tes pulsions!

Je vais expliquer le principe et vous allez voir que c’est assez simple… C’est votre smartphone qui va diffuser deux images (une image pour chaque œil) avec l’aide de lentilles, que l’on peut voir plus bas; une fois fixés à une bonne distance de l’écran, vous pourrez profiter de la réalité virtuelle!

Pour réaliser son casque de réalité virtuelle, il vous faut des plans, et Google a la gentillesse de fournir ces plans à imprimer ! Vous pouvez les télécharger sur cette page: http://www.google.com/get/cardboard/manufacturers/ (Attention ! Ces plans ne sont pas pour tout les smartphones), et pour acheter les lentilles il faut cliquer ici (elles sont universelles). Une fois imprimé vous pouvez coller le plan sur du carton mousse (ce que j’ai utilisé) ou du carton, après ça, découper les parties indiquées, et ensuite suivre la notice de montage, voilà ce que ça donne:

Le problème avec ces plans c’est qu’ils sont faits pour une certaine catégorie de smartphones, comme je l’ai précisé plus haut. Pour réaliser mon casque de réalité virtuelle j’ai du retravailler les plans pour qu’ils soient universels, mais j’ai également ajouté des éléments pour plus de sécurité et de confort.

Voilà mon casque réalisé à l’aide de carton mousse (ou carton plume) ainsi que du sparadrap isolant pour le renforcer (je mets un maximum d’image car « je m’la pète grave ! »):

Le coût pour fabriquer ce casque s’élève à un peu moins de 20 euros soit environ 36 sachets de nouilles instantanées de la marque « Yum-yum » ou encore 8,5 bouteilles d’ « Arizona », et là je frappe où ça fait mal (surtout en période de partiel) : l’équivalent de 33 cafés à l’Université… Si le concept de ce casque vous intéresse, je réaliserai peut être avant la fin de l’année une vidéo tutoriel, où je remonterai le casque de A à Z, la vidéo paraîtra sur le site de What’s up Montpellier.

Bon, si vous lisez ces lignes c’est soit que cet article vous plait, soit vous êtes la/le correctrice/eur de fautes (si c’est le cas… bon courage à toi c’est bientôt la fin), maintenant que nous avons vu la face visible du bloc de glace qui sort de l’eau, la question fatidique: « Est-ce que c’est dangereux? »:

Et bien la réponse n’est pas aussi facile, j’ai pu remarquer au cours de mes recherches des avis partagés. Certaines personnes comme Christina Warren, correspondante en technologies, a écrit sur le site « Mashable »: « La thérapie par immersion en réalité virtuelle (TIRV) est utilisée pour soigner des patients atteints de troubles de l’anxiété ou de syndromes de stress post-traumatique », on peut constater que la réalité virtuelle peut aider, voir soigner dans le domaine de la psychologie. La réalité virtuelle peut être envisagée dans le domaine de la chirurgie, selon le Dr.Gregory chirurgien orthopédiste, mais pas à l’heure actuelle, car ce n’est pas encore assez précis pour un domaine où le mot erreur ne doit pas faire partie du vocabulaire. On peux donc voir que la réalité virtuelle a une approche bénéfique sur des personnes.

Mais un article m’a interpellé parlant de l’influence au niveau psychologique et social, il est clair que rester 5 heures d’affilées dans un « autre monde » vous fait perdre la notion du temps, provoquer un « suicide social », mais aussi influencer la perception de la réalité. Émettons l’hypothèse que Rockstar Games, les développeurs de la série « Grand Theft Auto » (GTA), retravaillent leur dernier jeu, GTA 5, pour l’adapter à la réalité virtuelle, voici un exemple de ce que cela pourrait donner: https://www.youtube.com/watch?v=iTQQZb5Tig4 (le logiciel présenté dans la vidéo n’a pas était créé par Rockstar Games). GTA a déjà été beaucoup controversé pour sa violence, or des enfants entre 7 et 18 ans ont toujours eu accès à ce genre de jeu, et là, si ils ont aussi accès à ce genre de simulation (GTA, ou autre comme des jeux d’horreur…) cela peut avoir un impact sur leurs fonctions cognitives supérieur, notamment le raisonnement logique, le jugement moral etc, mais les adultes ne sont pas pour autant immunisés par les conséquences des simulations de réalité virtuelle. Si il y a une utilisation excessive de ces simulations, ces deux catégories d’âge peuvent tout à fait ne plus savoir ce qui est réel et ce qui est virtuel, et il peut y avoir la possibilité que la personne soit un danger pour elle-même ou pour autrui.

Étant donné que le casque de réalité virtuelle n’est pas encore vraiment commercialisé, la question des dangers et des bienfaisances qu’il peut procurer reste en suspens.

Je conclue par une question de Morpheus tiré du film Matrix qui traite justement de réalité et virtualité: « N’as-tu jamais fait ces rêves Neo, qui ont l’air plus vrai que la réalité? Si tu étais incapable de sortir d’un de ces rêves, comment ferais-tu la différence entre le monde du rêve et le monde réel ? »

J’espère que cet article vous à plu! En tout cas, si vous voulez lancer un débat, si vous avez des questions (mêmes si elles vous semblent stupides), si vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose… n’hésitez pas à vous manifester dans les commentaires, je répondrai avec grand plaisir! Merci pour votre attention et je vous dis : Á la prochaine !

 

Mes sources:

http://www.cairn.info/revue-champ-psychosomatique-2001-2-page-11.htm

http://kulturegeek.fr/news-72464/partie-donjons-dragons-realite-virtuelle

http://www.radiokawa.com/episode/les-tauliers-43/

http://www.bxlbondyblog.be/les-risques-lies-aux-casques-de-realite-virtuelle-pas-assez-mis-en-avant-2/

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/03/02/la-realite-virtuelle-en-sixquestions_4585639_4408996.html#xWAKAfu2sx30PDg0.99

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/09/25/oculus-rift-playstation-vr-htc-vive-ce-que-l-on-sait-des-casques-de-realite-virtuelle_4772172_4408996.html

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire