Dimanche 22 novembre à 15h, une Marche Républicaine a été organisée en hommage aux victimes des attentats de Paris. Un moment fort, rempli d’émotion.

Crédit : Laura Bestagno

Crédit : Laura Bestagno

« Nous sommes tous unis ».
C’était l’inscription de la banderole qui ouvrait la Marche Républicaine de dimanche. Et en effet, unis nous l’étions.
Beaucoup sont venus accompagnés de roses blanches, d’autres avec leurs propres créations, comme des fleurs en papier, un immense cœur doré, des banderoles, des t-shirts à messages … J’ai une pensée particulière pour cette dame qui s’est fabriquée un t-shirt avec l’inscription  « J’aime la paix, la musique, la littérature, les restaurants, les cafés-théâtres, la liberté, la danse, les êtres humains, les créateurs, la fraternité ». Ce à quoi quelqu’un y ajoutera « la vie ».
La vie, tout simplement. La vie qui aime et qui s’instruit.

Crédit : Laura Bestagno

Crédit : Laura Bestagno

Cette même dame me parle du besoin urgent de consacrer nos efforts sur l’éducation humaniste. Humaniste, puisque c’est bien de ça, en effet, que le monde semble manquer cruellement ces derniers temps : l’humanité. Cette marche était un merveilleux moyen de se sentir à nouveau unis, à nouveau vivants après le choc du vendredi 13 novembre qui nous à paralysé.
Après une minute de silence, c’est une Marseillaise vibrante que Montpellier a chanté. Loin sont les larmes et le déchirement, Montpellier célèbre la vie et les valeurs françaises.

Crédit : Laura Bestagno

Crédit : Laura Bestagno

Alors merci et bravo à tous les Montpellierains qui ont marché dimanche. Pour les victimes et leurs familles, mais aussi pour notre patrie et ses valeurs que nous défendons si fortement, de la plus belle façon qui soit : en marchant en silence, une rose blanche à la main. Le temps d’une marche, c’est tout le sens du mot « fraternité » qui a résonné, plus que jamais, plus fort que tout.

Laisser un commentaire