Le choc s’est d’abord emparé de tout mes mots, me laissant sans voix face à l’horreur qu’était en train de vivre mon pays que j’aime tant. Et puis, je me suis dit que, non, il ne fallait pas rester sans voix. Qu’au contraire, il fallait justement l’utiliser cette voix.

Alors, puisqu’il s’agit d’un journal étudiant, je lance, telle une bouteille à la mer, mon appel à l’amour. En toute simplicité et humilité.

Nous sommes jeunes, nous sommes l’avenir et la force de l’humanité. Nous avons le pouvoir de faire tant de choses. Alors utilisons la force de notre jeunesse pour rendre la paix et la démocratie souveraines. Pour notre pays, pour l’humanité entière, soyons solidaires. Soyons amour. Nous l’avons tant répété en janvier dernier, « l’amour est plus fort que la haine ». Il est plus fort que tout. Exprimons-le avec chaque cellule de notre corps. Parlons à nos voisins, aux étrangers dans la rue, soyons des âmes qui s’aiment et qui partagent. Et surtout, sourions. Faisons perpétuer l’âme du magnifique hashtag « #PorteOuverte » lancé vendredi soir, et ouvrons nos portes. Ouvrons nos cœurs. Soyons un exemple d’amour et d’humanité, car c’est bien ce qui fait toute la force de notre jeunesse. Et elle est là notre révolution.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire