TRICK OR TREAT ? Tremblez jeunes gens, ce soir les morts se réveillent, déambulent dans les rues et frappent à votre porte ! Installez-vous confortablement sur votre lit, éteignez toutes vos lumières et frémissez de peur ! 😉

L’exécution la plus atroce de l’histoire de l’humanité !

Crédits photo : sitesquibuzz.com

Crédits photo : sitesquibuzz.com

LE TAUREAU D’AIRAIN

Admirez cette cruauté barbare, Phalaris en est l’instigateur! Il était un Tyran qui régnait dans la région de Sicile au milieu du VIème siècle avant Jésus-Christ. Un jour, alors qu’il s’ennuyait, il voulut innover dans l’art de l’exécution de ses prisonniers de guerre. Il engagea alors Perillos d’Athènes, qui accepta sans hésitation d’innover afin d’assouvir la soif de sadisme du tyran. Et c’est ainsi que fut inventé le taureau d’airain, une invention cruelle, tortionnaire mais tellement efficace !
Imaginez-vous dans les geôles de ce tyran, vous attendez votre jugement (qui n’aura jamais lieu) en espérant que le gentil Phalaris soit clément avec vous. Que nenni ! Vous voilà sorti de votre prison avec force, on vous noue vos pieds et vos mains avec des chaînes et on vous fait parader sur la place de la cité. Tout le monde vous applaudi, vous êtes l’attraction du jour, félicitation ! Un énorme taureau en airain, au-dessus d’un bûcher, surplombe la grande place, il vous effraie et il y a de quoi. Phalaris est présent en personne et ordonne de vous déshabiller. Ne soyez pas pudique, dans quelques minutes vous serez à l’abri de tous les regards. Aussitôt dit, aussitôt fait, vous vous retrouvez dans le ventre de la bête grâce à une petite ouverture sur le côté. Vous êtes à l’étroit dans le noir, allongé sur le dos, dans l’impossibilité de bouger. La prochaine étape ? On allume le feu ! La chaleur monte et vous sentez votre corps qui commence à brûler. Vous vous tordez de douleurs, vous essayez de trouver une échappatoire ; une petite ouverture se profile sur le museau du taureau mais c’est trop petit pour que votre corps puisse y passer. Vous criez de toutes vos forces. A l’extérieur, la foule vous acclame, grâce à cette ouverture vos cris se transforment en mugissement. C’est ainsi que votre vie s’achève, vous mourrez rôti en lâchant un dernier cri étouffé.

Petite anecdote, pour vous qui devez haïr l’inventeur de l’instrument de votre mort, Perillos d’Athènes a été le premier à tester son taureau d’airain, contre son grès bien entendu !

Le lieu le plus hanté au monde !

Crédits photo : pixgood.com

Crédits photo : pixgood.com

WELCOME TO GLAMIS CASTLE (SCOTLAND) !

Je vous emmène en Ecosse, pour une visite 100% paranormale ! Observez bien et peut-être que vous apercevrez les sept fantômes qui hantent ce château. Sept fantômes qui ont tous leur propre histoire autant terrifiante l’une que l’autre.
Ce château fut la demeure des comtes de Strathmore et Kinghorne. Selon des historiens, le site sur lequel le château aurait été construit daterait du VIIIème siècle. Fergus, un moine irlandais, aurait apporté le christianisme dans la région. Depuis, des événements troublants et morbides eurent lieu dans cet endroit le plus hanté du monde. Parmi ces sept fantômes, trois ont pour origine une histoire morbide et macabre.

Earl Beardie, le second comte de Glamis’ Castle.

Au XV° siècle, lors d’une soirée, Earl Beardie et son ami le Comte de Crawford jouèrent aux cartes dans une salle du château. Un domestique vint rappeler aux Comtes que minuit approchait à grand pas et qu’à cette heure précise ce serait le sabbat, il était interdit à l’époque de jouer aux cartes le jour de sabbat sous peine que le malheur ne s’abatte. Mais le Comte de Glamis ne l’entendait pas ainsi et continua de jouer la partie. Sous l’insistance du domestique, le comte s’emporta déclarant qu’il jouerait «avec le diable lui-même» s’il le fallait. Minuit sonna. A cet instant précis, un mystérieux inconnu, tout habillé de noir, frappa à la porte et se joint aux Comtes sur la table de jeu. Le domestique bien qu’effrayé observa la partie. Selon la légende, « les Comtes de Glamis et Crawford auraient été engloutis dans une boule de feu, ils auraient perdu leur âme aux cartes et étaient ainsi condamnés perpétuellement à jouer aux cartes. » Considérés comme fous et possédés par le Malin, les comtes furent emmurés vivants dans la pièce où ils commirent le sacrilège d’inviter Satan à leur table. Quelques nuits, ils reviendraient pour jouer cette partie de carte interminable. En 1957, une domestique étant logée dans le château, a déclaré avoir entendu en pleine nuit les Comtes jouer et jurer.

Le domestique noir.

Glamis’ Castel abriterait l’esprit d’un jeune domestique noir. Ses collègues ne sachant pas quoi faire de lui et le trouvant trop encombrant, l’envoyaient souvent s’asseoir sur une pierre sous un arbre ; il y restait des heures durant jusqu’à ce qu’on lui dise de rentrer. Un soir en hiver, tous l’oublièrent. Ne voulant pas désobéir aux ordres qui lui avaient été donnés, il resta la nuit durant sur son caillou et mourut de froid. Aujourd’hui, on le verrait souvent assis sous son arbre ou tournant autour de la pierre lors des nuits froides écossaises.

Le spectre squelettique ou « Jack The Runner »

Lorsque le second Comte de Glamis habitait le château, des Ecossais lui demandèrent protection. Le Comte leur accorda l’hospitalité en les conduisant tout simplement dans les oubliettes et les laissant mourir de faim. N’ayant aucune nourriture, les pauvres malheureux auraient été contraints de s’entre-tuer et de pratiquer le cannibalisme pour survivre. Cet épisode macabre pourrait expliquer la présence d’un « spectre squelettique » (surnommé « Jack The Runner ») aperçu par les touristes, traversant les sous-sols en courant.

Le film flippant à regarder le soir d’Halloween !

crédits photo : allociné.fr

crédits photo : allociné.fr

Réalisé par : Jee-woon Kim
Avec : Im Su-jeong, Moon Geun-young, Kim Kap-su, Yeom Jeong-a, Lee Seung-bi
Sur un scénario de : Jee-woon Kim avec une musique de : Byung-woo Lee
Genre : Film d’épouvante
Film Coréen réalisé en 2003

Synopsis Allociné : « Su-Mi et Su-Yeon, deux sœurs, rentrent chez elles. Leur belle-mère les accueille mais Su-Mi l’évite volontairement et Su-Yeon semble en avoir peur. Un jour, le frère de la marâtre et sa femme leur rendent visite.
Pendant le dîner, elle aperçoit un fantôme et des événements étranges se produisent. Le fantôme d’une petite fille hante en effet la maison. Les oiseaux meurent.
Persuadée que leur mort est due aux agissements de Su-Yeon, la belle-mère l’enferme dans un placard. Le conflit entre la marâtre et les deux jeunes sœurs ne fait que commencer… »
Je vous ferai bien une critique mais je n’ai pas le talent pour ça… par contre je vous encourage vivement à aller regarder ce film !

Les zombies envahissent Montpellier !

crédits photo : ©Noemi Boisson

crédits photo : ©Noemi Boisson

BREAKING NEWS ! Un virus, qui s’était endormi depuis ce jour, s’est libéré sur la ville de Montpellier. Confinez-vous, calfeutrez-vous, le virus est très volatile et contagieux. What’s Up Montpellier a été alerté et se trouvait sur place pour couvrir l’événement. Bien entendu, nous avions des combinaisons afin d’éviter d’être à notre tour contaminés.
(Monsieur précaution) Comment réagir face à cette invasion de zombies ?
La première chose à faire est de se protéger. Isolez-vous dans votre studio, évitez tout contact avec le monde extérieur. Munissez-vous d’une paire de chaussures de course ; en cas de poursuite, il va falloir courir très vite. Comment vivre isolé du reste du monde ? Il est recommandé de regarder toutes les saisons de The Walking Dead afin de comprendre ce qui est en train de se passer dans notre chère ville, Montpellier.
(Monsieur panique) Quelle est la situation actuelle ?
Pour être tout à fait honnête avec vous, l’équipe de What’s Up Montpellier s’est réfugiée dans un endroit sûr afin de continuer à vous informer de la situation. A 16h GMT+1, on recense environ des centaines de contaminés dans le quartier d’Antigone. Les autorités sanitaires sont toujours à la recherche du patient zéro afin de trouver un remède, mais plus les heures passent et plus les habitants montpelliérains se transforment en zombies. La situation dégénère. Ce ne sont plus des humains, ils arborent des tenues déchirées, du sang dégoulinant de partout, c’est affreux et je ne vous raconte même pas l’odeur qui règne dans les rues.
(Monsieur Sceptique) Avez-vous une preuve de ce que vous dites ?
Grâce à Noemi boisson, nous avons pu photographier la scène apocalyptique, surtout ne paniquez pas, gardez votre calme et priez pour qu’un Rick Grimes habite dans votre immeuble ! Il semble que les zombies se dirigent vers la place de la comédie. Nous vous tiendrons informés de la situation.
17h : la place de la comédie est noire de monde, tout le monde occupe les bars pour regarder entre amis la finale de la coupe du monde de rugby. Les All black mènent le jeu face aux wallabys et la bière coule à flot : à la mi-temps ils dominent 16 à 3 ! Pauvres supporters, ils ne se rendent pas compte qu’une horde de zombies se dirigent droit sur eux.

crédits photo : Juliette Wood en pirate / ©Noemi Boisson

crédits photo : Juliette Wood en pirate / ©Noemi Boisson

18h : les zombies ont envahi notre belle place de la comédie, c’est tout un symbole qui s’écroule. Les autorités tentent en vain de contenir les zombies mais ils sont à leur tour contaminés par le virus. Après une réunion de 30 minutes entre rédacteurs, je suis envoyé sur le terrain une seconde fois afin de recueillir des témoignages (ma paille étant la plus courte).
18h30 : les survivants se font rares, je cherche un humain sain pour recueillir un témoignage. Je m’aventure tout seul face à une foule de zombies, je m’approche de la place Jean Jaurès. Je pense avoir trouvé un survivant, je le vois de dos, j’espère qu’il acceptera de répondre à mes questions. Il se retourne, c’est un militaire mais ce n’est plus un humain…

crédits photo : ©Noemi Boisson

crédits photo : ©Noemi Boisson

Laisser un commentaire