Fakear, le DJ caennais fraîchement célèbre, vient à peine de nous présenter son nouveau titre Animal que le clip est déjà tourné et sorti depuis quelques jours, et il nous en a mis plein les yeux…

Crédit photo : fraisfrais.com

C’était le 11 octobre, Fakear a posté sur son compte soundclound le premier titre de son prochain album qui sortira en mars 2016. Nous voilà avec un morceau tout nouveau, tout beau et prêt à écouter. Alors on a branché nos écoutilles et on s’est lancés dans la lecture d’Animal.

Bon, à première vue (ou plutôt écoute) rien de nouveau sous la lune : des arrangements qui font référence à l’Asie, un rythme entêtant qui donne envie de bouger nos petites têtes, quelques notes de flûte et une voix qui donne une touche d’onirisme à l’ensemble. On ne va pas se plaindre, c’est comme ça qu’on aime Fakear, alors oui on est conquis !

Mais ce n’est pas tout. Une semaine après la sortie du titre, c’est le clip, réalisé par Antoine Besse et produit par Hugo Diaz, qui voit le jour, et là, on n’est vraiment pas déçus.

Les paysages époustouflants que l’on peut voir dans la vidéo se trouvent en Birmanie, et ne sont pas sans rappeler ceux de son autre clip Thousand fires, lui aussi tourné en Asie. Animal est cependant beaucoup plus lumineux et coloré, ce qui ne fait qu’accroitre notre émerveillement.

Le clip est si bien travaillé qu’il nous donne l’impression de regarder un court métrage grâce à l’ajout de vidéos qui semblent être filmées par des amateurs et qui donnent l’amorce à l’histoire : un enfant que personne ne comprend et qui est passionné par les ballons, en particulier les montgolfières.

Les paysages, la musique, la veste rouge du jeune birman contrastant avec la nature verdoyante nous offrent un road- trip poétique qui semble presque irréel. Nous découvrons son monde, sa quête des montgolfières qu’il traque en parcourant les collines et les temples de Bagan. Tout ce décor nous laisse bien rêveurs quant à la suite de l’album…

Si vous voulez retrouver toutes les références musicales de nos articles, vous pouvez vous rendre sur le soundcloud du WUM!

Laisser un commentaire