Le PSG affrontait un Real Madrid diminué pour ce 3ème match de poule en C1.

Le club francilien partait favori, preuve de la progression constante du club depuis l’arrivée Qatari, mais c’était sans compter sur la bande à Cristiano. Amputée de nombreux éléments majeurs (Benzema, Bale, James, Pepe) le Real Madrid, meilleure défense d’Europe (2 buts encaissés), a su résister au néo grand d’Europe.

L’entame de match est équilibrée et les deux équipes sont en place défensivement. Paris cherche la faille mais ne parviendra que trop peu à surprendre la défense madrilène. Après un round d’observation d’environ une demi heure, le Real semble prendre l’ascendant et se procure plusieurs occasions par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo qui n’avait qu’une idée en tête : marquer face à son futur club. Marcelo, joueur le plus remuant de ce premier acte donne le tournis à la défense parisienne et laisse couler quelques gouttes de sueur sur le front de Nasser Al-Khelaïfi.

A la mi-temps, Paris peut remercier Kevin Trapp, décisif à trois reprises en quelques minutes.

Kevin Trapp décisif face à Raphaël Varane - AFP

Kevin Trapp décisif face à Raphaël Varane – AFP

Deuxième acte

Paris revient sur la pelouse avec de bien meilleures ambitions à l’image de Thiago Motta qui distille un magnifique ballon en direction d’Edinson Cavani mais manque le cadre de quelques centimètres, de quoi réveiller la charnière meringuée.

Mais voilà, nous nous dirigeons vers un copier coller de la première période et les supporters parisiens s’en rendent compte, ils en appellent donc aux services de Javier Pastore à l’heure de jeu.

Laurent Blanc exécute et fait sortir Cavani (Pastore) et Di Maria (Lucas) décevants à la soixante-sixième minute. Mais rien n’y fait, le Real a décidé de ne pas prendre de but et manque même l’occasion de prendre les devants si CR7, à la conclusion d’un contre supersonique, n’avait manqué le cadre de quelques pots de gel (72’). C’était la dernière opportunité espagnole du match.

Paris pousse dans le temps additionnel mais manque de précision dans le dernier geste à l’image d’un Ibrahimovic décevant dans les grands matchs comme à son habitude. Le géant parisien a trop peu pesé sur la charnière madrilène dans cette rencontre, c’est bien joli de faire le malin devant Squilacci ou Rolando, mais on aimerait le voir aussi prétentieux devant de vrais défenseurs.

Les hommes de Raphaël Benitez ont appliqué leur plan à la perfection, contenant les offensives adverses en bloquant le milieu de terrain parisien et repartent avec ce qu’ils étaient venu chercher, la Maison Blanche reste en tête de la poule.

Le PSG devra se montrer plus entreprenant offensivement au match retour, les joueurs de Laurent Blanc n’ont cadré qu’un seul de leur onze tirs ce soir (Matuidi, 11’).

Malgré toute la bonne volonté parisienne, les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge, la première place du groupe A se jouera donc dans quinze jours à l’Estadio Santiago Bernabéu.

Compositions :

Paris Saint-Germain : Trapp, Maxwell, Thiago Silva, Marquinhos, Aurier, Thiago Motta, Matuidi, Verratti (Lavezzi, 80’), Cavani (Pastore, 66’), Ibrahimovic, Di Maria (Lucas, 66’).

Real Madrid : Navas, Marcelo, Ramos, Varane, Danilo, Isco (Modric, 69’), Kroos, Casemiro, Vazquez, Cristiano Ronaldo, Jesé (Cheryshev, 73’).

Avertissements :

Matuidi (9’), Verratti (50’), Aurier (87’) coté parisien.

Ramos (60’), Vazquez (77’), Cheryshev (86’) coté madrilène.

Une réponse

Laisser un commentaire