Crédit: Rugbyrama

Crédit: Rugbyrama

 

A l’issue de la dernière journée des phases de poule dans le groupe D, la France de Thierry Dusautoir a affronté l’Irlande de Jonathan Sexton. Invaincu depuis le début de la coupe du monde, les deux équipes étaient déjà qualifiées pour les quarts de finale. La défaite de l’une des deux équipes était synonyme de rencontre pour le prochain tour face aux légendaires Néo-Zélandais en cas de seconde place au classement ou à l’Argentine en cas de victoire et de première place.

Heureusement … Heureusement que les français étaient déjà qualifiés. Tout au long de la semaine, on attendait ce match avec impatience. On était resté un peu dans le flou avec ces Irlandais, notamment lors de leur dernier match face à la Squadra Azurra de Sergio Parisse (16-9). En effet, leur prestation n’avait pas été d’une grande perfection, accrochés par une équipe italienne morte de faim.

Nos petits français n’ont pas su concrétiser la moindre action face au trèfle irlandais. Et pourtant, après une entame de match assez équilibrée, Scott Spedding (2/3 en pénalité) est le seul à marquer côté français sur des fautes irlandaises. Michalak n’a pas réussi à corriger son tir et manque deux pénalités (0/2 en pénalité). Les Irlandais, quant à eux, sont un peu plus dangereux et précis sur leurs occasions. On retiendra notamment l’action la plus dangereuse de la première période. On vient de passer la trentième minute lorsque l’ailier Tommy Bowe arrive à franchir la défense française, il y a deux contre un, il fait la passe à son second centre Keith Earls mais ce dernier n’arrive pas à réceptionner parfaitement la balle, c’est l’ailier Clermontois Nakaitaci qui intercepte ce raté irlandais et dégage rapidement la balle de son camp.

On constatera également le fait marquant de ce match, la sortie de l’ouvreur Jonathan Sexton après un gros tampon du troisième ligne centre Toulousain, Louis Picamoles. C’est Ian Madigan qui le remplace et qui le succède parfaitement au pied (2/2 en pénalité; 1/2 en transformation).

A la mi-temps, l’Irlande domine de trois points le coq français 9 à 6.

 

Une deuxième mi-temps inexistante

En seconde période, le rythme du jeu s’accélère et nos petits bleus concèdent un essai par l’arrière irlandais Rob Kearney, quelques minutes après la reprise de la deuxième mi-temps (14-6). Le temps passe et les actions pour les Bleus de Philippe Saint André ne se soldent pas par un essai mais par plusieurs en-avants. Thierry Dusautoir et ses coéquipiers ne conservent pas assez leur ballon et le donnent rapidement aux verts. De fil en aiguille, l’équipe irlandaise progresse, se crée des actions dangereuses mais la défense française tient jusqu’à la soixante douzième minute. Alors qu’il reste huit minutes avant le coup de sifflet final, l’Irlande est tout proche de la ligne d’essai du XV de France, ils avancent à coup de pick and go et finissent par craquer quand le demi de mêlée Connor Murray fait le break et aplatit dans l’en-but adverse. Madigan transforme, ça fait 21-9 .

La France finit de jouer son match sans conviction, sans envie affolante. L’Irlande rajoute même trois points sur compteur.

Au final, le XV irlandais l’emporte et sème le doute dans la tête des joueurs et du public français. La question que tout le monde se pose à l’heure actuelle est: Comment les bleus vont-ils aborder leur prochain match face au tenant du titre, la Nouvelle Zélande ?

Il faudra plus d’envie et de coeur pour pouvoir affronter l’équipe des Kiwis. Mais soyons derrière nos bleus et croisons les doigts pour revivre le même spectacle qu’en 2007, où l’équipe de France l’avait emporté en quart de finale de la Coupe du monde face aux Blacks (20-18).

Evolution du match:

13 ème minute: 3-0 , pénalité de Sexton (Irlande); 16 ème minute: 3-3 , pénalité de Spedding (France); 19 ème minute: 6-3 , pénalité de Sexton (Irlande); 23 ème minute: 6-6 , pénalité de Spedding (France); 29 ème minute: 9-6 , pénalité de Madigan (Irlande); 48 ème minute: 14-6, essai de Kearney (Irlande); 64 ème minute: 14-9, pénalité de Parra (France); 72 ème minute: 21-9, essai de Murray + transformation de Madigan (Irlande); 76 ème minute: 24-9, pénalité de Madigan (Irlande).

Composition:

France: Spedding; Nakaitaci; Bastareaud; Fofana; Dulin; Michalak (o); Tillous-Borde (m); Picamoles; Chouly; Dusautoir; Maestri; Papé; Slimani; Guirado; Ben Arrous. Remplaçant: Mas; Debatty; Dumoulin; Le Roux; Flanquart; Parra; Talès.

Irlande: Kearney.R; Bowe; Earls; Henshaw; Kearney.D: Sexton; Murray; Heaslip; O’Brien; O’Mahony; O’Connell; Toner; Ross; Best; Healy. Remplaçant: Fitzgerald; Madigan; Reddan;McGrath; White; Henry; Strauss; Henderson. Anthony Versolato

Laisser un commentaire