Les Bleus empilent une quatrième victoire consécutive face au Danemark hier soir, mais que faut-il retenir de leur performance ?

Avec 8 changements l’équipe de Didier Deschamps se présentait avec un tout autre visage sur les terres de Nicklas Bendtner. Le temps d’entrer sur le terrain, faire coucou à la caméra et fredonner les hymnes que Giroud portait déjà le score à 0-2, non sans l’aide du fantomatique Kasper Schmeichel (Aha!).

Giroud célèbre son doublé après six minutes de jeu - AFP

Giroud célèbre son doublé après six minutes de jeu – AFP

Voilà, six minutes de jeu et le match était déjà plié, Martial avait honoré sa première titularisation d’une une passe décisive, Giroud montré qu’il était toujours présent malgré son manque de temps de jeu à Arsenal et le Danemark avait totalement loupé son entame de match.

Que dire de plus quand on se rend compte que la plus belle action danoise de cette première période fut une Ola lancée par ses supporters à la trente sixième minute.

La deuxième mi-temps repart sur un rythme légèrement plus enthousiasmant, le Danemark montre qu’il peut poser quelques problèmes à la défense française mais rien de bien inquiétant. On aurait même pu féliciter Giroud d’inscrire un triplé mais son ballon piqué ne surprend pas le portier danois. Martial, auteur d’une très bonne prestation a lui aussi eu l’occasion de marquer mais manque le cadre à 10 minutes du terme.

Nous nous dirigions tranquillement vers le coup de sifflet final quand le dénommé Sviatchenko, entré quelques minutes auparavant, décide de faire le spectacle et décoche une frappe magnifique dans la lucarne de Mandanda, 1-2. Mais il est trop tard pour se réveiller, l’Equipe de France s’impose au terme d’un match sérieux où seules les bonnes prestations de Lucas Digne et d’Anthony Martial sont à faire valoir. Restons mesurés, l’adversité de ce match n’en était pas une.

Les Tops : Anthony Martial, Olivier Giroud, Lucas Digne

Les Flops : Kasper Schmeichel, Nicklas Bentner, Le Danemark

Compositions :

Danemark : Schmeichel, Durmisi, Kjaer (Sviatchenko, 74’), Agger (cap) (Vestergaard, 86’), Jacobsen, Poulsen (Höjbjerg, 46’), Krohn-Dehli (Jörgensen, 56’), Kvist, Eriksen (Poulsen, 61’), Braithwaite (Sisto, 69’), Bentner

– France : Mandanda, Digne, Mangala, Varane (cap) (Zouma, 46’), Jallet, Schneiderlin, Sissoko, Matuidi, Martial (Cabaye, 87’), Griezmann (Valbuena, 78’), Giroud (Lacazette, 73’)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire